La Gea d'Italie

Laissez vos avis sur les coupes que vous utilisez.
quitterie
Docteur ès Cup
Messages : 1005
Inscription : 12 nov. 2008, 15:39
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Début Cup : 0-10-2005
Convertie(s) : 0
Localisation : Paris

La Gea d'Italie

Message par quitterie » 28 juin 2016, 19:02

Coucou :P

J'ai testé pendant 24 heures la grande taille de ce modèle, la Gea.. cup italienne en TPE, asymétrique, avec le devant plus 'souple' que l'arrière. (http://www.ecomestruazioni.it/coppetta- ... recensione)

Mes sentiments sont assez mitigés - essentiellement parce qu'il s'agit d'une des cups les plus difficiles, pour l'insertion - enfin, pour moi, en tout cas ;-s.
Je vais donc râler un peu au début de mon p'tit récit, haa..

Bon, au petit matin, mes règles sont au rendez-vous ; or je dois encore être peu réveillée et mon corps/mon poignet n'a pas encore toutes ses forces pour faire se déployer une récalcitrante, m'enfin j'ai pas réussi, le devant est encore aplati. Puis ça a fini par me brûler un rien, de la réinsérer une troisième ou quatrième fois et d'essayer de l'ouvrir in vagino !

En fait, la cup a une forme de 'rigidité figée', qui la rendrait.. molle ! Je me fais la réflexion qu'une quelconque tonicité ne fait pas partie de son ADN buh.
(Peut-être comme la Amy Crystal (d'après le retour vidéo de Red Herring) - je me suis jamais risquée à tester celle-ci. Avec une base super large et rigide, elle doit être galère comme tout, à retirer, malheureusement (!) )

Par la suite, miss Gea a bien fait son boulot ! En fin de compte, elle a de bien bons côtés ;0) voui voui, ha.
Niveau confort, normal, donc bien.
Pas de traces sur la culotte, encore moins de fuites, alors qu'en allant la vider, j'ai noté que mon flux avait été assez abondant et plutôt épais-filandreux. ;o) Peut-être que les 6 trous, en particulier, jouent bien leur rôle hé. Mais aujourd'hui, je me suis pas amusée à remuer-danser, par contre, notamment.. (oh bon, histoire de vérifier qu'elle ne se déplace pas etc, sait-on jamais.)

Retrait : hep plutôt facile (en tout cas lorsque la cup est pas mal remplie, donc en principe/en toute logique, avec un effet de succion moindre.) Lors du second retrait, où la cup était moins remplie, la forme de rigidité de ce modèle la rend moins maniable, reconnaissons-le.

Pour la réinsertion, je ne refais pas un C ou punch down, mais un labia, et ça semble fonctionner mieux. ;0) M'enfin, pas une des cups les plus simples à mettre, ça, ça reste évident.

Pour la réinsertion suivante, je la place 'dans le mauvais sens' (c'est-à-dire avec le côté le plus long non contre la paroi arrière, mais contre l'un des côtés du vagin), juste histoire de tester hi.. au niveau confort, protection..
Bah cette façon de l'insérer marche mieux pour moi, ha ! Et zéro impondérable...

En revanche, question nettoyage, il faut décrocher le sang avec le doigt, sinon, ça reste bien attaché à la surface.
Puis je réalise qu'il faut aussi scruter la cup, pour s'assurer de sa propreté : sous le petit 'bourrelet interne' (dans un pli, donc), ya des micro-nano-points de sang, que je dois décoller avec l'ongle !
Mais les trous se rincent pas trop mal.

Et puis, je me demande si du côté le plus haut de la cup, le bourrelet ne serait pas déjà un peu jauni-un petit rien beige :-s..

Ce qui est fort intéressant, à la fin de son nettoyage au savon puis son rinçage consciencieux, c'est que la surface a l'air particulièrement hydrophobe, donc peu poreuse ? :)
Je la laisse sécher à l'air libre, ce qui devrait donc se faire bien vite, ce qui revêt une praticité (si elle est hydrophobe) - et aussi, la cup ne gardera sans doute aucune tracette d'humidité ;0), donc bye les bactéries dues à l'humidité hé.

Grosses bises à toutes :mrgreen:

Répondre