savoir ou on en est dans son cycle

Pour parler de tout et de rien.
youplaboum
Dompteuse de Cup
Messages : 312
Inscription : 21 mai 2013, 19:16
Type de Coupe : MiaCup
Convertie(s) : 0

savoir ou on en est dans son cycle

Message par youplaboum » 20 juil. 2013, 11:34

Salut,

J'avais lu sur un post mais je sais plus lequel que en touchant son col on pouvait savoir si on allait bientôt avoir ses règles...alors pour celle qui savent faire, comment ça marche?
Est ce qu'on peut distinguer comme ça si on va avoir ses règles ou si on est enceinte, ou si on ovule?
Lunacopine T2 - Meluna S (a paillettes s'il vous plait :-) )

Avatar de l’utilisateur
obj
MegaCupeuse
Messages : 93
Inscription : 25 janv. 2012, 23:30
Type de Coupe : FleurCup
Début Cup : 25 janvier 2012
Convertie(s) : 1
Localisation : 74

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par obj » 20 juil. 2013, 12:23

Salut ! Alors pour ma part j'ai commencé un tableau d'observation de la glaire (juste observer, pas de toucher ni de prélèvement au fond du vagin...), selon la méthode Billings. C'est très facile et on comprend très vite les différents types de glaire qui permettent de voir son profil de cycle. Ça marche même en cas de cycles irréguliers ou d'allaitement ou de pre ménopause. Par contre cela nécessite qq cycles d'observation afin de comprendre son propre fonctionnement.
Personnellement je suis en période d'allaitement , je compte m'en servir comme moyen de contraception naturelle (il y a des règles d'abstinence périodique) qd j'aurais eu mon retour de couches, pour le moment je complète avec des préservatifs...
Néanmoins, même sans s'en servir de contraception (je comprends que ça fasse peur car limpression de n'avoir aucune barrière physique ou chimique), je pense quil est très judicieux de faire ce tableau pour comprendre son cycle et éventuellement détecter un pb de santé gynécologique. Si tu veux les références du livre avec lequel j'ai appris je peux te le filet en MP.
Voilà! Bonne journée.
1 grande Fleur bleue, 1 petite Fleur verte , 1 grande Yuuki, et la petite dernière from USA la grande Sckooncup !

Avatar de l’utilisateur
opera
Eleveuse de Cup
Messages : 724
Inscription : 27 juin 2013, 20:45
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Début Cup : 25 juin 2013
Convertie(s) : 0
Localisation : Rouen

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par opera » 20 juil. 2013, 12:52

Bonjour!

Pendant les périodes moins fertiles avant l'ovulation et infertiles après l'ovulation, le col est bas dans le vagin, fermé, et ferme comme le bout du nez.

Proche de l'ovulation, le col commence à remonter, à s'ouvrir et à devenir pulpeux, comme les lèvres. Les glaires deviennent filantes comme du blanc d'oeuf pour nourrir les spermatos et les aider à se déplacer (en anglais on dit qu'ils nagent - en français aussi?)

Ceci dit, ça fait trois mois que j'essaie d'apprendre la méthode symptothermique (fertility awareness) pour connaître ma fertilité, et c'est cet indice du col qui s'avère très difficile à maîtriser. Chez moi, j'ai l'impression qu'il est toujours haut - presque hors "portée de doigt" :oops: par contre je ressens facilement les variations de fermeté quand j'arrive à touche le col de l'utérus.

Personnellement, pour savoir où j'en suis dans mon cycle, l'indice le plus simple serait la température à l'éveil, qui fait un pic juste après l'ovulation. Le temps entre l'ovulation et le début des règles ne varie presque pas, donc on n'est pas surprise par les règles dès lors qu'on a pu identifier ce pic. :)
Organicup A ~ Fleurcup 2 incolore ~ Gaiacup S ~ Keeper A ~ la petite dernière : une Lunacopine A Cynthia (ma première cup en couleur) Cups utlisées par le passé et cédées : Mélunas mini et small, grande Lunéale, petite Fleurcup, grande Organicup

youplaboum
Dompteuse de Cup
Messages : 312
Inscription : 21 mai 2013, 19:16
Type de Coupe : MiaCup
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par youplaboum » 20 juil. 2013, 14:11

Obj je veux bien le nom du bouquin...enfin est ce qu'il est en français? En anglais j'aurais du mal.

Opéra on en avait déjà parler en MP et je dois dire que j'ai beaucoup de mal a distinguer les différences...

Aujourdh'hui je me pose la question puisque j'ai un retard de règle... Je compte faire un test de grossesse mais je me dis qu'il serait peut être bien que j'apprenne a savoir ou j'en suis pour éviter les accidents étant donné que je suis toujours sans contraception.

Faut que je tâte mon col pour savoir si est haut ou pas. En temps normal il est très haut donc je devrais avoir une idée.
Lunacopine T2 - Meluna S (a paillettes s'il vous plait :-) )

Avatar de l’utilisateur
obj
MegaCupeuse
Messages : 93
Inscription : 25 janv. 2012, 23:30
Type de Coupe : FleurCup
Début Cup : 25 janvier 2012
Convertie(s) : 1
Localisation : 74

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par obj » 20 juil. 2013, 15:28

Je t'ai envoyé le message, et il est bien en français !
Grâce a ce livre j'ai enfin compris le déroulement des cycles et les différentes hormones qui entrent en jeu pdt celui ci. Je pense qu'on devrait apprendre tout cela a l'école car les cours de biologie sont plutôt succincts sur ce sujet (même en bac S!) et qu'il est indispensable que toute femme arrive a se connaître!
1 grande Fleur bleue, 1 petite Fleur verte , 1 grande Yuuki, et la petite dernière from USA la grande Sckooncup !

Cibb
NewCupeuse
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2013, 15:26
Type de Coupe : MeLuna
Début Cup : 11 avril 2013
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par Cibb » 24 juil. 2013, 11:10

Bonjour,
Je me permets de contribuer à ce sujet car je pratique la méthode sympto-thermique depuis quelque chose comme 5 ans. J'ai appris grâce au site du service de contraception et de sexualité du Québec, et au site Méthodes Naturelles (je crois que je n'ai pas le droit de rentrer des liens dans le forum, mais en tapant ces noms sur Google ils peuvent se retrouver facilement). C'est très bien expliqué je trouve.
A l'époque, j'ai décidé de m'en servir de contraception car je ne pouvais plus prendre d'hormone, car l'idée de me faire poser un stérilet cuivre me terrorisait, et parce qu'avec mon ami de l'époque les préservatifs craquaient une fois sur trois. Je suis vraiment très satisfaite de cette méthode de contraception. En gros, il est possible d'avoir des rapports non protégés jusqu'à l'apparition de glaire cervicale (personnellement jusqu'au 7-8e jour du cycle) puis après le 3e jour de remontée de température, si elle est haute et stable (personnellement jusqu'au 20-21e jour du cycle environ). Dans l'intervalle, nous utilisons des préservatifs.
Au-delà du fait d'utiliser cette méthode comme contraception (ou pour favoriser la conception, d'ailleurs) je trouve que c'est très intéressant de connaître son cycle et de savoir exactement ce qui se passe et quand ça se passe. Et prévoir ses règles au jour près (la période lutéale = post-ovulatoire a toujours la même durée, en général 14 jours), c'est bien pratique je trouve !
Nous ne sommes pas du tout encouragées par le corps médical à ce genre de démarche : mon expérience est que les gynécologues essaient plutôt d'informer le moins possible les patientes, parce que selon eux nous sommes beaucoup trop bêtes pour gérer notre corps de manière responsable, alors qu'eux sont les plus à même de s'en occuper (!!!). Bon, il doit y avoir des exceptions, hein.
Pour en revenir à la question de l'observation du col, je suis d'accord avec opera, c'est le signe que j'ai le plus de mal à déceler. J'ai l'impression que mon col a grosso modo toujours la même texture et est plus ou moins toujours au même endroit... Chez moi le signe de la température est beaucoup plus évident (je précise que j'utilise un thermomètre basal = à 2 chiffres après la virgule, je l'ai acheté en Allemagne à l'époque car impossible d'en trouver en France, les pharmaciens m'assuraient que ça n'existait pas (!). Depuis ça se trouve sur les sites de commande en ligne). Avec quelques cycles de pratique, on arrive aussi bien à déceler l'apparition de glaire cervicale.
Bref, youplaboum, j'espère que tu seras aussi satisfaite que moi de la méthode sympto-thermique, et que tu n'auras plus de stress quant à un éventuel accident (là au moins, tu sauras si tu as effectivement pris un risque ou pas). Et si tu as d'autres questions, n'hésite pas à me contacter par message privé.
Bonne journée à toutes !

gnouf
Dompteuse de Cup
Messages : 343
Inscription : 12 janv. 2010, 16:23
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par gnouf » 24 juil. 2013, 11:49

Je pense que l'une des raisons que fait que l'on n'encourage pas cette méthode en tant que contraception (en plus du fait que les médecins nous prennent pour des cruches...), c'est que le taux d'échec est qd même super élevé ;)
C'est très bien si on est en couple, qu'on envisage qd même d'avoir des enfants un jour, etc. Mais si vraiment tu ne veux pas d'enfant, c'est risqué...
Sans parler du fait que c'est qd même contraignant par rapport au DIU cuivre si le but est d'éviter les hormones ;)

Je ne suis sûrement pas représentative vu que je ne veux pas d'enfants du tout. Mais j'ai un DIU, alors savoir où j'en suis de mon cycle (pourtant assez irrégulier), je m'en fiche royalement. Pourtant oui, je vois bien que mon change et compagnie, mais j'ai la flemme de regarder ça de plus près.

Cibb
NewCupeuse
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2013, 15:26
Type de Coupe : MeLuna
Début Cup : 11 avril 2013
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par Cibb » 24 juil. 2013, 12:12

Je ne suis pas une spécialiste, gnouf, je ne connais personne d'autre dans mon cas, mais je t'assure que si tu es très disciplinée dans ton observation / ta prise de température et que tu respectes les délais de sécurité il n'y a pas de risque. Enfin, tu peux prendre un risque si tu le veux (en ayant des rapports pendant la période "à risque") mais dans ce cas, c'est un risque assumé. Si tu veux prendre zéro risque, c'est possible. Pour cela, il faut accepter d'avoir des rapports protégés pendant une période assez longue (environ la moitié du cycle dans mon cas). Il y a aussi la possibilité que le préservatif rompe, et dans ce cas très précis je te rejoins, c'est un risque.
Par contre, c'est un peu contraignant, on ne peut pas le nier. Et je pense que c'est difficile à appliquer pour les femmes ayant des cycles irréguliers.
Il faut en outre avoir une vie relativement bien réglée (lever-coucher à peu près à la même heure). Je pense que c'est une méthode impossible à suivre pour une femme ayant des horaires postés par exemple.
Donc ce n'est pas une méthode miracle, mais en matière de contraception l'important est de trouver celle qui nous convient, et je trouve que ce n'est pas toujours facile.
Je conçois aussi très bien que tu n'aies pas envie de savoir comment se passe ton cycle, nous sommes toutes différentes ! Dans mon cas, j'avoue que cela m'intéresse d'autant plus que je voudrais des enfants à moyen terme, donc je pense au moment où j'utiliserais cette méthode de manière inversée. Si tu ne veux pas d'enfants, c'est sûr que cela doit peu t'importer ;)

Avatar de l’utilisateur
obj
MegaCupeuse
Messages : 93
Inscription : 25 janv. 2012, 23:30
Type de Coupe : FleurCup
Début Cup : 25 janvier 2012
Convertie(s) : 1
Localisation : 74

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par obj » 24 juil. 2013, 12:37

Cibb > je suis contente de voir au moins une personne qui utilise cette méthode! Et depuis cinq ans c'est déjà un super retour d'expérience. Je te rejoins dans l'idée que c'est très fiable si tu respectes les règles (pour Billings les rapports sont possibles un soir sur deux au début du cycle pendant la phase avant apparition de glaire fertile, et a tout moment après les trois jours après le sommet (dernier jour de glaire fertile et de sensation de glissant), interdit pendant les règles et les jours de glaire fertile), si tu enfreins tu sais que tu prends un risque, donc je dirais que la grossesse est moins "surprise" que celles qui surviennent sous contraception.
Par contre je pense que ça peut aussi aider celles qui ont des cycles irréguliers, car les signes sont les mêmes.
J'ai vu aussi que Clear*lue a sorti un moniteur de contraception, qui grâce a des bandelettes testé l'urine et les hormones qu'elle contient, et permet ainsi de suivre son cycle et de connaître les périodes sans/avec risque, quelqu'un l'a t-il déjà vu de près?
1 grande Fleur bleue, 1 petite Fleur verte , 1 grande Yuuki, et la petite dernière from USA la grande Sckooncup !

Cibb
NewCupeuse
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2013, 15:26
Type de Coupe : MeLuna
Début Cup : 11 avril 2013
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par Cibb » 24 juil. 2013, 13:06

Bonjour obj ! Pour ma part, je ne me sentirais pas suffisamment sûre de moi en observant seulement la glaire cervicale, je trouve que ce n'est pas évident. Peut-être que cela dépend des femmes, on en sécrète peut-être plus ou moins ! Personnellement, je l'observe pour savoir quand j'entre en période fertile (et quand je vois qu'au 8e jour il n'y en a toujours pas, je considère quand même que je suis en période fertile, j'ai tendance à être plutôt trop prudente que pas assez). Pour savoir quand je ne suis plus en période fertile, j'utilise avant tout le signe de la température (confirmé par celui de la glaire). Il faut attendre le 3e jour de température haute (=3/10e de degrés de plus que la moyenne des 6 derniers points bas) et stable (= pas plus d'1/10e de degré d'écart entre le premier et le dernier point).
Je trouve que c'est utile de combiner plusieurs observations : température, glaire, col, car il y a des facteurs qui peuvent modifier la température basale (chaleur, alcool, coucher tardif, maladie...) et à mon avis sur la glaire aussi et le col aussi (stress ?). L'interprétation d'un élément peut donc mettre en doute l'interprétation des autres (et personnellement, en cas de doute : rapport protégé).
Je ne connais pas le moniteur dont tu parles, mais j'imagine que le principe est le même que pour les tests de fécondité.

Répondre