savoir ou on en est dans son cycle

Pour parler de tout et de rien.
gnouf
Dompteuse de Cup
Messages : 343
Inscription : 12 janv. 2010, 16:23
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par gnouf » 24 juil. 2013, 13:49

C'est clairement la méthode naturelle la plus fiable, ça je suis d'accord.
Mais non, on n'atteindra pas l'efficacité des contraception hormonales (bien prises) ou du DIU cuivre. Qd je vois mon exemple, suffit d'un gros coup de stress ou de fatigue pour me décaler de 4-5jours.
Donc si des gynéco conseillaient facilement cette méthode, ce serait à coup sûr une augmentation des grossesses non désirées.
Par contre pour des couples qui envisagent des enfants, je pense que c'est très bien ;)

Sinon oui le moniteur clearblue (hors de prix au passage...) c'est ni plus ni moins qu'un test de fécondité ;)

Avatar de l’utilisateur
opera
Eleveuse de Cup
Messages : 724
Inscription : 27 juin 2013, 20:45
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Début Cup : 25 juin 2013
Convertie(s) : 0
Localisation : Rouen

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par opera » 24 juil. 2013, 14:13

gnouf a écrit :C'est clairement la méthode naturelle la plus fiable, ça je suis d'accord.
Mais non, on n'atteindra pas l'efficacité des contraception hormonales (bien prises) ou du DIU cuivre. Qd je vois mon exemple, suffit d'un gros coup de stress ou de fatigue pour me décaler de 4-5jours.
;)
Des études ont été faites et démontrent une indice perl équivalente a celle de la pilule pour un usage parfait. Désolée je ne les ai pas dans mon smartphone mais dès qu internet fonctionne à nouveau chez moi je les mentionnerai. Elles proviennent pri cipalement de l'Allemagne, de mémoire les liens figurent sur le site suisse Sympto.

Après tout les taux d'efficacité cités pour la pilule sont aussi pour un usage parfait!
Exemple. Si on constitue une courbe de température, on note clairement lorsqu'on est décalée pr rapport à notre cycle habituel. Si en même temps on observe une glaire filante - parce que si proche de la date d'ovulation - on sait que la plus grande prudence s'impose.

Je pense que les gynecos -réalistes- savent que la plupart ne voudra pas lire un ouvrage de 500 pages pour apprendre et vivre sa fertilité en pleine conscience - je pense en ma langue, mindfulness.

Mon avis personnel c'est que ce serait sympa d'enseigner aux adolescentes comment faire la courbe de température pour savoir quand elles auront leurs règles - au moins! Ca m'aurait sauvé de beaucoup d'angoisse à cet âge là. ;)

(Edité pour un tas de fausses manips par débutante en smart)
Organicup A ~ Fleurcup 2 incolore ~ Gaiacup S ~ Keeper A ~ la petite dernière : une Lunacopine A Cynthia (ma première cup en couleur) Cups utlisées par le passé et cédées : Mélunas mini et small, grande Lunéale, petite Fleurcup, grande Organicup

Cibb
NewCupeuse
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2013, 15:26
Type de Coupe : MeLuna
Début Cup : 11 avril 2013
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par Cibb » 24 juil. 2013, 14:45

Personnellement le gros avantage que je trouve à cette méthode de contraception est que le risque est maîtrisé. On sait en effet très précisément si et quand on prend un risque. Après, je ne sais pas si les taux de réussite de la méthode sympto-thermique atteignent les 99,5% du DIU cuivre ou de l'implant contraceptif par exemple, cela dépend beaucoup de la rigueur de la personne je pense. Pour moi, l'important est que je ne vis pas dans le stress permanent d'un "accident" puisque j'ai à tout moment une visibilité sur là où j'en suis de mon cycle. Je sais aussi que je ne suis pas à l'abri d'une erreur d'interprétation, et que je dois rester vigilante.
L'essentiel à mon avis est de trouver une méthode de contraception qui nous convienne, c'est une affaire très personnelle. Cela dépend d'un tas de facteurs à la fois rationnels (intolérance aux hormones...) et irrationnels (sensations, peur panique du DIU cuivre dans mon cas, etc.).

gnouf
Dompteuse de Cup
Messages : 343
Inscription : 12 janv. 2010, 16:23
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par gnouf » 24 juil. 2013, 14:45

J'ai cherché rapidement, j'ai trouvé ça en référence qui a l'air neutre (à vérifier mais y'a les chiffre pearl de l'OMS ;)) :
http://www.ansfl.org/medias/doc/090501- ... erdier.pdf
Donc en gros c'est qd même 3 d'après l'OMS, donc plus de 3 à 6 fois plus que la pilule et le DIU. ;) Puis utilisation parfaite = parfaite maitrise. Suffit d'une infection (avec mes mycoses 4-5 fois par an c'est pas gagné je pense...), de fièvre, etc et ça te complique tout non :?:

Enfin bref, le principal serait qu'on ait le choix du type de contraception et de manière éclairée. Et c'est encore loin d'être le cas :roll:

Avatar de l’utilisateur
opera
Eleveuse de Cup
Messages : 724
Inscription : 27 juin 2013, 20:45
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Début Cup : 25 juin 2013
Convertie(s) : 0
Localisation : Rouen

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par opera » 24 juil. 2013, 16:56

Merci pour le lien, j'ai appris un nouveau terme français (méthode de l'auto-observation). Je ne manquerai pas de le lire entièrement. Je trouve l'indice OMS de 2 à la page 18 (?) non pas 3.

Voici le lien vers l'étude de l'université de Heidelberg (2007) : http://humrep.oxfordjournals.org/content/22/5/1310.long En grandes lignes : 900 femmes participent à l'étude depuis 1985, ce qui donne des données pertinentes concernant 17 638 cycles. Sur 13 cycles, globalement 1.8/100 femmes ont une grossesse non-planifiée pour une utilisation typique. Par contre le taux de grossesse est de 0.6/100 femmes pour l'utilisation parfaite, c'est à dire, pas de rapports sans barrières pendant la période fertile. (La méthode sympto-thermique n'exclut pas les barrières, le spermicide, etc.)

L'une des modératrices sur le forum anglais (TCOYF) que je lis aime dire: il n'y a pas de jours 100% sûrs avant l'ovulation, seulement des jours moins risqués que d'autres, quand il faut soit s'abstenir, soit avoir recours aux barrières. En revanche, après l'ovulation, sans ovule, pas de conception possible. ;)

Le simple fait de se faire une courbe de température m'aide à comprendre si mes "règles" le sont en réalité (expulsion de l'endomètre), ou s'il s'agit de saignements anovulatoires. D'ailleurs, c'était la grande révélation pour moi - à en croire ma courbe, ça fait presque trois mois que je n'ovule pas :( Qui sait depuis quand ça dure? Si mon corps n'ovule pas bientôt, je vais voir le médecin... Je n'ai pas de projet d'enfant, mais suis trop jeune pour la ménopause quand même :shock:
Organicup A ~ Fleurcup 2 incolore ~ Gaiacup S ~ Keeper A ~ la petite dernière : une Lunacopine A Cynthia (ma première cup en couleur) Cups utlisées par le passé et cédées : Mélunas mini et small, grande Lunéale, petite Fleurcup, grande Organicup

youplaboum
Dompteuse de Cup
Messages : 312
Inscription : 21 mai 2013, 19:16
Type de Coupe : MiaCup
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par youplaboum » 24 juil. 2013, 23:38

Personnellement je serais bien tenter de tester cette méthode comme contraception mais je ne sais pas si je serais suffisamment rigoureuse...
Je me retrouve ce mois ci avec 1 semaine de retard dans mes règles (ce qui ne m'arrive jamais), une sexualite régulière, et donc un coup de stress sympathique pendant cette semaine de retard.
Je suis partager entre connaitre mes cycles pour les maitriser et mal interpreter mes symptômes et prendre un risque, d'autant que la rigueur c'est pas mon truc et que je ne veux surtout pas, mais vraiment pas, tomber enceinte.
Lunacopine T2 - Meluna S (a paillettes s'il vous plait :-) )

Cibb
NewCupeuse
Messages : 19
Inscription : 13 avr. 2013, 15:26
Type de Coupe : MeLuna
Début Cup : 11 avril 2013
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par Cibb » 25 juil. 2013, 09:41

Youplaboum, je pense que l'important est que tu ne restes pas sans contraception pour ne pas revivre cette semaine de stress. Je pense que tu dois d'autant plus t'en soucier que tu ne veux absolument pas tomber enceinte.

Si tu ne te sens pas prête à prendre ta température tous les matins au réveil et à observer les autres signes de fertilité (principalement la glaire cervicale) plusieurs fois par jour jusqu'à l'ovulation, je ne pense pas que la méthode sympto-thermique te convienne. Elle nécessite en effet une certaine rigueur. Après, tu peux toujours essayer pendant un cycle ou 2 (tout en utilisant des préservatifs, des spermicides ou une autre méthode barrière pendant tout le temps) pour voir si tu t'en sors et si tu ne trouves pas ça trop contraignant. En ce qui me concerne, je trouve que penser à prendre et noter sa température tous les matins n'est pas plus contraignant que de penser à prendre la pilule une fois par jour (d'autant plus que si on oublie de prendre sa température un matin, ce n'est pas grave, alors qu'un oubli de pilule, aïe aïe aïe). Mais je peux tout à fait concevoir que ça ne te dise rien.

Je te conseille d'en discuter avec un gynéco en qui tu as confiance. Je te conseille aussi le site masexualite.ca, où tu trouveras plein d'informations utiles en matière de contraception. Tu devrais trouver la méthode qui te convient le mieux. Et dans un autre registre, je conseille aussi le dernier (?) roman de Martin Winckler, Le Choeur des femmes, qui aborde la question de la gynécologie et de la contraception de manière passionnante (en tout cas, c'était mon ressenti à la lecture). Ca permet de se rendre compte qu'on n'est pas seule à galérer à un moment donné de sa vie en matière de gestion de sa contraception !

Quelle est ta situation ? Est-ce que tu ne veux pas prendre d'hormone ? Dans ce cas peut-être un DIU cuivre (si l'idée ne te terrorise pas comme moi ;)) ? C'est sans doute la méthode non hormonale la plus sûre (mais je ne suis pas une spécialiste, encore une fois ça mérite d'être discuté avec un gynéco).

Bon courage à toi !

Avatar de l’utilisateur
obj
MegaCupeuse
Messages : 93
Inscription : 25 janv. 2012, 23:30
Type de Coupe : FleurCup
Début Cup : 25 janvier 2012
Convertie(s) : 1
Localisation : 74

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par obj » 25 juil. 2013, 10:07

Gnouf ton lien est très intéressant je l'ai lu, c'est bien d'avoir le point de vue des sages-femmes. Il est vrai que l'on rencontre beaucoup d'incompréhension de la part du personnel médical mais même des amies qd on dit qu'on pratique une méthode naturelle comme Billings ou symptothermique... Notamment dans le document une phrase m'a interpellé : pratiquer une méthode naturelle de régulation des naissances c'est faire confiance au couple, et non à un élément extérieur. C'est tout à fait ça la différence d'avec les autres méthodes ! et aussi le fait que c'est "le couple" qui est impliqué, et non juste la femme.
C'est aussi ce qui explique qu'elles ne soient pas plus recommandées, car un gynéco ou une sage-femme ne vous connaissant pas suffisamment, elle ne prendra pas le risque de faire confiance (surtout à certaines patientes comme elles le précisent...). Par contre quand ça vient d'une demande du couple, le gynéco ou la sage-femme se devrait d'informer complètement le couple, ou à défaut de l'orienter vers un organisme compétent pour expliquer les différentes méthodes au couple.
Youplaboum je plussois Cibb pour ne pas rester sans contraception surtout en ne voulant absolument pas d'enfant ! J'espère que tu va vite voir tes coquelicots débarquer pour te rassurer, et peu importe la méthode j'espère que tu vas trouver ce qui te convient !
1 grande Fleur bleue, 1 petite Fleur verte , 1 grande Yuuki, et la petite dernière from USA la grande Sckooncup !

youplaboum
Dompteuse de Cup
Messages : 312
Inscription : 21 mai 2013, 19:16
Type de Coupe : MiaCup
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par youplaboum » 25 juil. 2013, 14:29

Savoir ou j'en suis c'est surtout pour limiter les risques au maximum et me rassurer pour quand j'ai un retard comme la par exemple.
Je savais qu'il s'était passe quelque chose puisque j'ai eu des changements hormonaux caracteristique des règles du genre perte blanche épaisse du jour au lendemain, un peu d'acnee,...c'est le retard qui m'a stresse.
Mais j'arrivais pas a distinguer si c'était une ovulation passée ou une grossesse.

Sinon pour ma situation c'est un peu l'impasse. 2 enfants, et j'en veux surtout pas 3, 15 ans sous hormones dont je ne veux plus, des règles abondantes et longues donc je veux pas de diu cuivre...et puis j'ai la trouille de la pose. Et comme je n'ai que 33 ans ma gynéco ma refuse la ligature des trompes que j'avais demande. Donc pour le moment capote, et je cherche un autre gynéco plus ouvert...
Lunacopine T2 - Meluna S (a paillettes s'il vous plait :-) )

gnouf
Dompteuse de Cup
Messages : 343
Inscription : 12 janv. 2010, 16:23
Type de Coupe : J'en ai plusieurs
Convertie(s) : 0

Re: savoir ou on en est dans son cycle

Message par gnouf » 25 juil. 2013, 14:46

Pour la ligature, si tu es motivée, je te conseille de te renseigner auprès de ton généraliste à tout hasard, et sinon auprès d'un centre de planification (ils sont bien plus ouverts ;))
Les centres de planification :
http://www.sante.gouv.fr/les-centres-de ... liale.html

Répondre